La danse Kathak

La danse Kathak est la plus importante de l’Inde du Nord et remonte à l’époque des troubadours nomades appelés kathakars, c’est-à-dire conteurs d’histoires.
Dans les régions de Bénarès, d’Ayodhya… sur les places des villages ou dans les cours de temples où ils se produisaient pour gagner leur vie, les kathakars agrémentaient leurs récits mythologiques de toute une gestuelle et une mimique
expressives qui se codifièrent peu à peu. La musique et le chant accompagnaient le tout.
Les influences musulmanes, persanes, se sont mêlées aux origines hindoues pour aboutir à un style raffiné et très rythmé dans lequel la dimension narrative et théâtrale a perdu de son importance.
Le spectacle de Kathak se caractérise par des frappes de pieds rythmiquement complexes et impressionnantes de rapidité, et par des enchaînements spectaculaires de pirouettes s’achevant sur des poses momentanément figées, que l’on  retrouve dans la miniature indienne.
Rapidité, virtuosité, expressivité atteignent parfois des sommets vertigineux où se côtoient technicité, spiritualité et un certain érotisme voilé.
La musique est de style hindoustani.
Les costumes de Kathak, comparables à ce que l’on peut voir sur les fameuses miniatures indiennes, se composent d’une longue et ample jupe colorée, d’un bustier serré et d’un voile pour les femmes. Les hommes portent un pantalon et une sorte de longue chemise.
Création du site : BARGEO CREATION